Notre histoire

LES GRANDES ÉTAPES DE L’ENTRAIDE

2003 : Les activités de la SA HLM Emmaüs se poursuivent dans Emmaüs Habitat.
La nouvelle entité rappelle son engagement social : «Mieux accueillir, bien intégrer.»

2008 : Emmaüs Habitat poursuit son engagement en faveur du logement social et des familles modestes, fragiles, démunies, en accord avec les valeurs de son fondateur et avec son slogan bien connu :
«Mes amis, continuons, continuons, continuons quels que soient les obstacles et les difficultés…»

2010-2014 : Emmaüs Habitat poursuit son développement par des opérations immobilières remarquables dans un souci de développement patrimonial responsable et fait face aux enjeux sociaux avec une approche innovante de l’accompagnement social.

Emmaüs Habitat-DESSINE LE MONDE DE DEMAIN
Emmaüs Habitat-DESSINE LE MONDE DE DEMAIN

EN CLIQUANT ICI
DÉCOUVREZ EN LIGNE LES VIDÉOS D’EMMAÜS HABITAT !!


Emmaüs Habitat-ECOLE ET CULTURE
Emmaüs Habitat-ECOLE ET CULTURE
94 I Plessis-Trévise I
avec les acteurs du Mouvement Emmaüs I

Les années 2015-2025

Projet de rénovation communauté du Plessis-Trévise (94) - © ARTEO

Emmaüs Habitat optimise son organisation dans une logique d’amélioration de sa qualité de service.
Des projets immobiliers sont développés avec des projets sociaux innovants en lien avec les acteurs du Mouvement Emmaüs (communautés, Emmaüs Solidarité, Emmaüs Défi …)

2010 I Nelly Lordemus I Directrice Générale I  Emmaüs Habitat

Les années 2000-2015

«Mieux accueillir, bien intégrer.»

Emmaüs Habitat a développé une politique très active et très qualitative de rénovation de son patrimoine avec notamment d’ambitieux projets de rénovation urbaine menés notamment à Saint-Ouen-l’Aumône (95), Bobigny (93) ou encore Étampes (91).
Emmaüs Habitat consolide également durant cette période sa politique d’innovation sociale.

AU COMMENCEMENT… UN CRI
1954 I L’appel de l’Abbé Pierre
Radio Luxembourg

1er février 1954

Une femme meurt de froid dans la rue.

L'abbé Pierre s'insurge et lance à la radio «Aidez-nous à aider les sans-abri». L'appel entendu dans tout l'Hexagone entraîne un immense mouvement de générosité. Les dons affluent.

Équipe Emmaus Habitat I
Visite de Patrimoine

Depuis 1990

Répondre à la mixité sociale

La SA HLM Emmaüs acquiert des pavillons pour y loger des familles très nombreuses, construit des programmes à échelle humaine, des résidences sociales, des logements d'insertion en centres-villes avec notamment sa filiale Freha.

92 I Clichy IMédéric I
41 logements construction 1996

Les années 1990

Priorité à la construction

Le mouvement Emmaüs prend de l'essor. Le cruel manque de logement oblige à accroître toujours plus la construction en France. La SA HLM Emmaüs construit beaucoup.

1982 I
Bernard Bruhnes et l’Abbé Pierre I

Les années 1980

Accompagner les déshérités

La SA HLM Emmaüs doit faire face à une nouvelle «pauvreté». Le chômage de longue durée, en forte croissance, s'installe. La fracture sociale s'aggrave.

93 I Noisy-le-Grand Résidence Les Hauts-Bâtons I  construite en 1974 I requalifiée et résidentialisée en 2004

Les années 1970

De la rénovation au confort

La SA HLM Emmaüs doit répondre à la demande générale de plus de confort dans les logements. Tout en bonifiant son oeuvre de bâtisseur, elle engage alors la rénovation des premières cités d'urgence. Parallèlement, la société HLM crée une Association pour l'animation et la réinsertion (APAR).

94 I La Cité de la Joie I
Le Plessis-Trévise

Les années 1960

Priorité à la construction

Le mouvement Emmaüs prend de l'essor. Le cruel manque de logement oblige à accroître toujours plus la construction en France. La SA HLM Emmaüs construit beaucoup.

93 I Camp de l’Abbé Pierre I Noisy-le-Grand I  Installé dans des tentes de l’armée américaine et des « igloos »

1954 - 1960

L'urgence : construire pour les plus démunis

La priorité est mise sur l'accès au logement pour les familles les plus défavorisées. La SA HLM Emmaüs bâtit des cités d'urgence et répond aux besoins immédiats.

94 I La Cité de la Joie I Le Plessis-Trévise I Architectes Pierre Dufau en 1954

Mai 1954

Le premier chantier est lancé.

250 maisonnettes sont construites au Plessis-Trévise. La célèbre Cité de la Joie vient de naître. Une performance ! 70 jours après le départ des travaux, 48 familles y sont accueillies. Architectes sur site François Spoerry - Louis et Luc Sainsaulieu

94 I La Cité de la Joie I Le Plessis-Trévise I première cité d’urgence

19 février 1954

Création de la SA HLM Emmaüs

En 1954, pour l'abbé Pierre, alors député, il s'agit d'offrir un “abri – provisoire - immédiatement, l’Abbé veut des hangars et un poêle au milieu». Pierre Dufau impose ses conceptions architecturales – dont un « coin » d'eau faisant office de salle de bains - qui seront reprises par la suite pour d'autres cités d'urgence.